L’isolation thermique de la maison : les clés pour la choisir

— 3 minutes de lecture
Maison isolation

Qui ne se souvient pas d’avoir entendu dire que les tuyaux de la maison à la montagne avaient gelé et risquaient d’éclater ? Quiconque est né avant 1990 sait que les maisons de son enfance étaient complètement gelées en hiver. Cette date n’est pas arbitraire, les spécialistes affirment qu’aucune maison construite avant cette date ne présentait une isolation thermique adéquate pour les habitations.

Isolation thermique de votre maison

En ces jours d’hiver glacials, ceux d’entre nous qui vivent dans de vieux appartements ressentent un courant d’air qui passe par le cadre de la fenêtre, et nous envions alors le voisin qui a décidé de remplacer les fenêtres en bois d’origine par des fenêtres à double vitrage en aluminium ou en PVC, qui, selon les experts, sont celles qui assurent une fermeture étanche.

Un autre désagrément subi par ceux d’entre nous qui ont des murs ou des toits en contact avec l’extérieur est la condensation à l’intérieur. Cela signifie que notre maison ne maintient pas bien la température intérieure et, par conséquent, n’est pas efficace sur le plan énergétique.

Si vous vous trouvez dans une situation similaire, le moment est peut-être venu de penser à une rénovation, qui vous permettra d’économiser jusqu’à 30 % sur le chauffage. Il n’y a pas d’argent mieux dépensé que pour isoler votre maison, même si vous ne pouvez pas le montrer à vos invités par la suite.

Matériaux

Les matériaux d’isolation disponibles aujourd’hui sont très variés, faciles à transporter et à installer, et adaptables à ce qui est déjà construit. Par exemple, une couche de 3 centimètres de liège, de fibre de verre ou de polyuréthane a la même capacité d’isolation (thermique et acoustique) qu’un mur de pierre d’un mètre de large.

Si vous décidez d’améliorer l’isolation thermique de votre maison, vous devez tenir compte des éléments suivants :

  • Murs. Si vous vivez dans une maison sans voisins proches, vous devriez envisager d’installer une couche isolante à l’intérieur, à l’extérieur ou en l’injectant à l’intérieur. Parmi les matériaux disponibles figurent les panneaux préfabriqués en polystyrène expansé, la laine minérale ou le polyuréthane.
  • Les fenêtres. La qualité du verre et le fait qu’il s’agisse d’un double ou d’un simple vitrage sont des détails qui comptent lorsqu’il s’agit d’arrêter le froid. Une seule vitre perd l’énergie de 12 kilos de carburant diesel par mètre carré de surface au sol. Il est également important – et très important – d’isoler le cadre et les caissons de volets roulants.
  • Les toits. Le toit d’une maison (ou d’un bâtiment, s’il est situé au dernier étage) est l’endroit où la plus grande partie de la chaleur est perdue. Il est donc nécessaire de toujours recouvrir le toit d’une isolation thermique et d’améliorer la pose de cloisons, de poutres en bois, de carrelages ou de planchers flottants.
  • Installations. Il est important d’installer des matériaux isolants sur les conduites d’eau et autres conduits, ainsi que de fermer le conduit de cheminée lorsqu’il n’est pas utilisé.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.